Nos archives

SKol Ar Groas: Son histoire; un article du Télégramme de 1996 envoyé par Jean Michel Tanguy

Nos archivesSkol Ar Groas : Un article du télégramme en1996.Skol 1

Construite en 1937, un programme de rénovation a été lancé depuis 1996.

Skol Ar Groas : Son histoire, son avenir

Cette ancienne école située à l’entrée du bourg intrigue plus d’un étranger à la commune par sa forme originale « un toit qui fait songer à une locomotive venue se garer dans le triangle formé par les routes de Neiz Vran et Guissény « et étonne par son abandon et son délabrement.

Construite dans les années 36-37 par un prêtre en retraite au Treas, architecte amateur, les travaux sont financés par Mme Uguen du manoir de Kerenez, qui règle également l’achat d’un terrain de 3000m2 (La légende raconte que Mme Uguen avait gagné à la loterie nationale). Dès le début des travaux l’architecture originale n’a pas fait l’unanimité : « A chacun son métier « disaient les mauvaises langues ! mais peu à peu, les kerlouanais se sont habitués à cette structure insolite. Le bâtiment est inauguré en novembre 1937 par monseigneur Cogneau, évêque auxiliaire de monseigneur Duparc. Le premier directeur, l’abbé Ramon de Brest, arrive à Kerlouan en août 1937 et mobilise les kerlouanais pour transformer le champ de betteraves entourant le bâtiment, en cour de récréation.

Il installe lui-même l’électricité et met en place le matériel nécessaire au démarrage des cours sans l’aide de la commune assez pauvre à l’époque. Les crayons, craies cahiers sont fournis par un libraire brestois (la création de cette école privée a sonné le glas de l’école communale qui existait depuis 1852 à l’emplacement de la poste actuelle).

A la rentrée d’octobre 1937, 200 élèves sont inscrits, trop pour les quatre classes prévues. Une cinquième classe est installée derrière le préau, la maternelle, avec 62 élèves pour une institutrice ; outre le directeur, il y avait quatre enseignants. C’était une école primaire réservée aux garçons. L’autre école privée Sainte-Anne, primaire et collège, accueillait les filles ; c’est à partir des années 70 que les primaires de sainte Anne sont admises à « Skol ».

Jusqu’en 1986, l’école est fréquentée par un grand nombre de Kerlouanais. Ensuite l’école est désaffectée ; les bâtiments reçoivent quelques colonies de vacances. En 1968l l’association « Environnement et Patrimoine » tient son premier salon de peinture dans les classes du rez de chaussée, puis c’est la dégradation des locaux abandonnés.

En 1965, la municipalité en décide l’acquisition et en projette la démolition, ce qui n’est pas apprécié par certains ; une amicale des anciens élèves organise « une journée du souvenir ». Une proposition de rachat par des particuliers met en attente la démolition projetée.

En septembre 1996 un programme de rénovation est présenté et retient l’attention des élus : On envisage de transformer le bâtiment en résidence de douze logements. Le projet se limite au volume existant, le toit en coque est conservé. Des espaces verts entourent les lieux habités.

Skol 2

Le calvaire, situé devant le pignon Est du bâtiment, appartient à la famille de Kerenez. Une plaque indique » en souvenir du reposoir 1929 famille Uguen ». IL devrait être mis en valeur dans ce nouveau projet qui est accueilli favorablement par une partie des conseillers et devrait être mis en route dans les mois à venir, les contraintes administratives étant levées.